Pour un ami

Vous auriez dû pour un ami, recueillir l’eau de sa folie,

Danser sur l’air de la rosée, de rires et d’or vous décorer.

Vous auriez dû pour un ami, braver la mort de l’accalmie,

Briser le temps, chanter sans fin, sur les déserts de son chemin.

 

Mais vous avez pour votre ami et de vos sorts, drapé la vie,

Et vers la mer vous pavanez, dans la rivière vous regardez.

Mais vous avez, pour votre ami, et pour son or, tâché la nuit ,

Peint sur ses heures vos intérêts et retenu, la vérité.

 

Votre fierté fidèle, à devenir meilleur,

N’est qu’un lit de querelles et c’est votre bonheur,

Qui s’ennuie mais ne cesse, de viser d’autres yeux,

Pour éviter la messe, qui étouffe vos cieux.

Ami qui voit dans l’autre, moins qu’un simple miroir,

Qui jauge dans les fautes, et pétri son histoire,

Ne vient plus à ma porte , je ne t’ouvrirai pas,

Chez nous les âmes mortes s’imprègnent de leur choix.

Tiphaine C

Photo: Cambodge

Publicités

3 réflexions sur “Pour un ami

  1. Merci Pat, toujours le mot qui permet aux idées de franchir la barrière de l’un peu plus loin, l’un peu moins froid, et de faire sourire !
    La vérité, toujours la même, qui manque aux regards utilitaristes ! S’apprivoiser même dans l’austérité, et accepter l’autre tel qu’il est, avec l’espoir de lui donner les souffles dont il manque; rien de plus !
    Un peu moins de mépris et un peu plus épris 🙂

    Aimé par 1 personne

Livrer un regard !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s