Les brigands du savoir

Je couche mes pensées sur le duvet du ciel,

Et parle aux habités dans le creux de l’oreille,

Fuyant médiocrité par amour je reprends,

Aux anges décharnés, l’office des vivants.

Pauvre vie, Pauvre vie… Tu m’as choisi sans fin,

Et moi je t’ai maudit, je t’ai offert mes mains,

Aujourd’hui je te parle au pied de mon tombeau,

Et défile la toile au bout de mon pinceau.

Je te crie en silence, au bord de ces hospices,

La jaunisse des errances chargées de maléfices,

Raconte sans le vouloir l’artifice en manteau,

Le brigand du savoir aux allures de héros.

Publicités

5 réflexions sur “Les brigands du savoir

    1. Bonjour Pat, j’avais perdu quelque chose, je l’ai cherché un petit moment 🙂
      Les peintures ne sont pas de moi, ce sont pour la plupart des peintures d’auteurs inconnus ou de Chagall, je m’y suis essayée pour quelques photos en revanche;
      Merci pour ton message, je suis heureuse de savoir que tu as posé tes yeux sur mes mots;

      amitiés

      Aimé par 1 personne

  1. Tiphaine,

    Voilà bien trop longtemps que je n’avais pas posé mes yeux ici.
    Je me permet de te tutoyer, il me semble qu’il en était question dans nos derniers échanges.
    Dans ceux ci, je décrivais ta poésie comme colorée et explosive, je crois que je ne me suis pas trompé 🙂

    Ton écrit est bien mystérieux, mais j’en apprécie déjà la surface !

    Amicalement,

    Fabien.

    Aimé par 1 personne

    1. Cher Fabien,

      Quel plaisir de relire ce message,
      Il y a longtemps que je ne suis pas allée balader les miens sur tes textes, j’y vais de ce pas, et cette idée me ravie à l’avance.
      Les mystères de la vocation, bercés par des textes comme « le pélican » ou « le poète ». La sensibilité comme arme pour défendre les hommes et leurs atouts, mais aussi comme porte de vulnérabilité qui ouvre sur soi même.
      Je suis curieuse de savoir si certains grands hommes de la littérature ont du s’en protéger… Ou s’il faut pour être réceptif aux choses et aux gens, accepter de concéder le masque qui nous fait souvent tenir !

      Amitiés,

      Tiphaine

      J'aime

Livrer un regard !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s