Vous vivez pour l’amour

Oubliez votre cœur au matin de l’hiver,

Soupesez sa lourdeur pour mieux vous en défaire,

Et vous sentant rougir à me parler d’amour,

Vous pensiez me guérir en déposant toujours,

La douceur au matin, la confiance au repos,

Ne fermez pas la main pour recueillir le flot.

 

Oubliez votre cœur au matin de l’hiver,

Au pré de votre fleur qui cherche la lumière,

Dévalez la campagne sans toucher d’autres yeux,

Enlisez les pétales au ruisseau de mes cieux.

 

Maîtrisez votre cœur, résonance nuptiale,

Ecoutez la laideur du vertige et du mal,

Que se flétrissent au vent les souvenirs fanés,

Pétrissez votre champ, la terre de vos nus pieds.

 

Refermez votre porte, sans y pleurer derrière,

Au chant des feuilles mortes, baptisez les frontières,

L’amour a dans vos yeux l’allégorie des anges,

En souillant vos draps bleus vous chantez la mésange.

 

Je vous aimerai toujours, votre quête est mensonge,

Vous vivez pour l’amour et c’est lui qui vous ronge,

La femme aux yeux d’espoir peut connaître vos vies,

La fièvre d’un parloir, apaiser vos envies.

 

Déposez votre cœur au matin de l’hiver,

Laisser geler ses peurs au froid de la misère,

Au sommet de vos cris, agripper les rochers,

Oubliez ce qu’on dit, inventer vos idées.

 

Réchauffer votre cœur au soir de vos printemps,

Laisser poser les heures sur ses tendres tourments,

Reposez son ardeur en charmant son visage,

Apprenez la douceur de dire votre héritage.

Publicités

2 réflexions sur “Vous vivez pour l’amour

  1. Que d’images dans ce joli langage! Je trouve ces amours bien mûrs pour quelqu’un qui n’a pas l’âge. Mais les conseils sont avisés et je reste sous le charme d’une mélancolie sage. J’aime beaucoup: » Votre quête est mensonge, vous vivez pour l’amour et c’est lui qui vous ronge ». Bien sur les sentiments ne doivent pas nous faire oublier les causes, toutes les autres causes…

    Aimé par 1 personne

  2. Toujours cette sensibilité commune, merci Pat! Une fois de plus, mais toujours avec autant de saveur et je crois qu’il y en a suffisamment dans ma besace pour tenir quelque temps…
    Les causes, les sacrifices et l’envie d’être pour l’autre ce qu’il ne nous a pas demandé. Mystère et obsession de deux êtres qui s’attirent!
    J’irai faire un tour sur le Rimenaute demain pour voyager un peu 🙂
    Au plaisir de te lire encore et toujours!

    Amicalement

    Aimé par 1 personne

Livrer un regard !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s