Je demande à l’Amour

 

Nourrie par la fraicheur au matin de l’hiver,

Elle rie la larme au cœur dans sa prison de verre,

Flamme entre par la porte qui souffle la beauté,

Chantonne quelques notes aux saveurs de baisers.

 

Elle touche de ses doigts bleus, l’arbre, et l’âme sauvagine

Implore les bras vers Dieu de briser la glycine.

Curieuse à l’extérieur, filant par le jardin,

Elle caresse l’âme fragile les fleurs de son demain.

 

Arrivée sur le lac, les pieds endoloris,

Agrippe à son vieux sac, les clés du paradis,

La terre glisse et son corps, trop souvent ébranlé,

Se laisse sans un remord plonger dans l’eau glacée.

 

En sortant de son être, vivifiée par les eaux,

Bras ballants, pauvre tête, frissons cracheurs de mots,

Elle comprend que l’Amour qui n’a pas d’autre nom,

Lui donne sans un détour la force du pardon.

 

Tiphaine C

Publicités

2 réflexions sur “Je demande à l’Amour

    1. Bonjour Pat! Ami Balance si je ne me trompe … 😉 (Je comprends mieux…)
      Je rentre juste de voyage et n’ai pu faire que de furtifs passages sur nos plateformes poétiques et littéraires. Quoiqu’il en soit un grand merci pour tes encourageants messages qui me font toujours très plaisir et qui me surprennent souvent par leur pertinence. (Celui sur les amoureux surtout, tu avais raison, il s’agissait la d’une séduction et je ne m’en étais pas rendue compte) !
      A très bientôt, je frétille d’aller faire un tour sur la Rimenaute !

      J'aime

Livrer un regard !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s