Jolie l’aventure (3)

Lorsque un nuage blanc passera,

Votre œil trois fois s’éveillera,

Jolie, vos doutes sont nuages gris,

Vieux moutons noirs gorgés de pluie.

Le blanc nuage est apparu,

Et les rayons se sont perdus,

Pupille, iris, et bout du nez,

Vous aviez fini de brûler.

Il s’est offert un horizon,

Puissante folie qu’est la raison,

Son mystère vous est dévoilé,

Au détour des plus fous sentiers.

Un phare au loin dans la lumière,

Pour éclairer les nuits de fer,

Un oiseau libre contre le vent,

Pour la voltige et le vivant.

Une couleur chaude rouge orangée,

Fleurie d’épreuves et d’amitié,

Vos beaux matins ont vu le jour,

Pour éblouir vos yeux d’amours.

La lumière que vous attendiez,

N’était pas d’or en vérité,

Elle existait depuis longtemps,

Marbrée de sel, pétrie d’argent.

Et c’est ainsi que votre espoir,

Nourrit les pages d’une belle histoire,

Il vous suffit de regarder,

Les horizons au goût salé.

Tiphaine C

Publicités

2 réflexions sur “Jolie l’aventure (3)

  1. Merci d’avoir aimé Pat! L’aventure fini bien, il suffisait de regarder au bon endroit et de revenir au berceau des émotions. Simple dans la raison et dans les mots, comme si l’enfant avait avant compris et qu’il faillait, à nouveau, expliquer à l’adulte. Merci pour la justesse de tes mots.

    J'aime

Livrer un regard !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s